Dragons

Parmi les créatures emblématiques de la fantasy, les dragons figurent sans doute en bonne place. Faisons ensemble un petit tour de nos lézards volants préférés.

Si un dragon me vient en premier à l’esprit, c’est bien Smaug, le dragon qui s’est emparé d’Erebor dans Le Hobbit de J. R. R. Tolkien. On retrouve là une figure correspondant au dragon classique des contes merveilleux : une créature sanguinaire, avide de richesses, qu’un preux chevalier est chargé d’occire. À ceci près peut-être que le dragon de Tolkien ne se limite pas à une créature qui impressionne par ses attributs physiques, mais fait montre aussi d’une intelligence et d’une sournoiserie remarquables.

Si le dragon de Tolkien ne manque pas de classe, cette vision du dragon comme d’une créature maléfique est peut-être parfois un peu triste, comme la vision du méchant loup qui a presque conduit à l’extermination de cette espèce. Heureusement, d’autres œuvres ont présenté les dragons comme des créatures certes puissantes et impressionnantes, mais aucunement belliqueuses. On peut ainsi citer les dragons de Harry Potter qui, s’ils n’ont rien d’adorables Boursoufs, n’en restent pas moins des animaux comme les autres, que certains sorciers et certaines sorcières s’efforcent heureusement de protéger.

Non moins impressionnants, mais plus amicaux encore (du moins si vous faites parties de leurs allié·e·s…), les dragons de Daenerys Targaryen. Ceux-ci peuvent être approchés et même dressés… mais seulement par leur mère.

D’autres lézards volants se montrent plus dociles et amicaux encore si l’on sait comment s’y prendre. Comment ne pas citer les adorables créatures du film Dragons de DreamWorks ? Si les différents types de dragons ne sont pas toujours détaillés dans les histoires, ils sont ici bien répertoriés. Je suis certaine que vous avez votre préféré 😉 Pour moi, c’est sans surprise le Furie nocturne… Dites-moi le vôtre dans les commentaires !

Les dragons amis et alliés sont relativement fréquents dans les films d’animation. Le plus emblématique d’entre eux est peut-être Mushu, le dragon protecteur de la Mulan de Disney (celle en animation, bien entendu), qui montre à mon sens que même sans grande vertu encensée par la société, on peut faire des miracles avec ses propres qualités, aussi décalées soient-elles des attentes de notre entourage.

Bien moins connus, leur film n’ayant pas rencontré le même succès, Devon et Cournouailles, les dragons jumeaux d’Excalibur, l’épée magique. Si Mushu ne dispose finalement pas de sa propre chanson dans Mulan, Devon et Cournouailles ont droit à leur duo qui m’est personnellement resté en tête jusqu’à aujourd’hui.

Je ne résiste pas au plaisir de vous mettre la vidéo…

Toutefois, tous les dragons de films d’animation ne sont pas d’adorables créatures ou de grands comiques. Citons en effet les vouivres du Seigneur des Ténèbres dans Taram et le chaudron magique. Elles ont certes un rôle relativement mineur dans le film et ne sont même pas nommées, mais elles sont au cœur de la scène terrifiante de l’enlèvement de Tirelire.

Plus ambiguë et avec une personnalité un peu plus riche, la Dragonne de Shrek. La pauvre n’a cependant même pas droit à un nom (comme l’Âne, sauf à considérer que Dragonne est son nom). Elle a en revanche droit une personnalité qui ne se place ni du côté des méchants dragons sanguinaires ni de celui des adorables peluches, mais du sien propre, de ce qui l’intéresse (en l’occurrence, principalement l’Âne).

D’autres dragons sortent de la dichotomie du bien et du mal. Citons ainsi Haku, du Voyage de Chihiro. Si les dragons de fantasy sont parfois des solitaires agissant pour leur propre compte, parfois des envoyés du mal, Haku est, lui, un prisonnier de la sorcière Yubaba et peut-être plus encore un prisonnier des humains qui l’ont connu sans lui prêter une grande attention (je ne vous gâche pas le film pour celles et ceux qui ne l’ont pas vu :p)…

Mais qu’ils soient de parfaits compagnons de jeu ou de terrifiantes créatures démoniaques, les dragons se rassemblent sur leurs capacités et leurs attributs physiques particuliers (oui, même Mushu). Cracher du feu (ou parfois de la glace), posséder une peau aussi dure que le diamant, voler, être affublé de griffes et de pointes… Autant d’aptitudes qui en font de parfaits personnages de jeux vidéo. Encore une fois, le choix est laissé entre les adversaires puissants et dangereux de Skyrim (The Elder Scrolls V), les alliés adorables et non moins puissants de Pokémon (Dracaufeu, Dracolosse, Drattak, Trioxhydre…)… ou les personnages plus ambigus, comme les dragons de The Witcher 2 (je ne cite pas de nom, pour ne pas vous gâcher le jeu si vous n’y avez pas encore joué).

Qu’en est-il des dragons dans Angélique Hacker ? J’ai choisi pour ma part leur représentation en tant que créatures comme les autres, sages, avec lesquelles on peut communiquer et marchander, mais qui préfèrent vivre de leur côté. Les Dragons possèdent aussi leur constellation, l’une des plus puissantes : capacité d’attaque et de défense à la fois, elle est l’une des plus difficiles à invoquer et prend une forme différente pour chaque personne.

Et vous, quels sont vos dragons préférés de fiction ? Dites-moi dans les commentaires !

À très vite !

Sarah T.

Publié par Sarah Touzeau Autrice

Autrice écrivaine de romans fantasy et science-fiction

2 commentaires sur « Dragons »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :